LA FAIM , UNE MALADIE SI FACILE À SOIGNER...

Depuis 32 ans...nous apportons une aide directe à des enfants souffrant de la faim dans les bidonvilles de :

------ COLOMBIE- ÉQUATEUR- PÉROU ----

Merci à vous tous , qui , en nous aidant donnez à des enfants la possibilité de devenir grand...

Pour découvrir comment nous agissons cliquez ici

mercredi 6 juillet 2016

Des nouvelles du Pérou

 Très chère Yvonne 
Avant tout chose je te remercie beaucoup de permettre à Alice de continuer à travailler avec nous malgré ses erreurs ; c' est une " battante "
responsable et très impliquée dans son travail  ;
 elle a déjà accouché et a maintenant une nouvelle petite fille très jolie   


En ce qui concerne la professeur , comme je te l' avais déjà expliqué  , 
elle a commencé à travailler dans les deux centres depuis le mois d' avril ;


dans le centre de Alto Trujillo elle vient deux fois par semaine 
 et une fois dans celui d' Alto moche 


car les enfants de 5 ème et 6 ème année vont à l' école  l' après-midi ;
donc maintenant elle fait travailler les plus jeunes ...


Quant à la maison de Martin et de Yoselin
il y a bien eu quelques problèmes concernant la construction ...
Un jour Martin après son travail est venu voir sa maison ,
le maître d' oeuvre ne le voyait pas et
Martin a entendu qu' il vendait le matériel ( ciment et gravier )


Sur le moment il n' a rien dit
mais ensuite il en a parlé à Yoselin qui me l' a dit .
Comme il était en train de faire le faux plancher , 
nous l' avons laissé terminer son travail puis au moment de payer
nous avons défalqué ce qu' il avait vendu ...


Au commencement il a nié , nous l' avons menacé d' appeler la police
et finalement il a reconnu les faits .
Nous lui avons alors annoncé que nous rompions le contrat signé avec lui
puisque nous n' avions plus confiance  ...


Le nouveau maître d' oeuvre est déjà au travail ,
il attend seulement les briques .
Le reste des matériaux est déjà sur place  ...
Voilà enfin le toit posé et la construction est terminée .
Nous avons essayé de ne pas dépasser le devis ...
Je pense que ce qui reste à faire ,
c' est Martin qui le fera petit à petit ...c' était hors devis ..
Pardon d' avoir attendu un peu avant d' envoyer ma lettre
je voulais joindre les photos du toit de la maison afin de vous tranquilliser Monsieur F. et toi ...

Merci à Milou et à toutes les associations pour les cadeaux qui sont arrivés vendredi .
Je les ouvrirai bientôt avec les enfants au moment d' une fête ... :-)
Je vous embrasse avec beaucoup d' affection

                      Consuelo

lundi 4 avril 2016

Les visites aux centres ...


Chers amis
La trente- quatrième assemblée générale de l' association Para Ellos-Paris a donc eu lieu
samedi 12 mars 2016 avec une poignée de fidèles que je remercie de tout coeur et de leur présence  et de leur fidélité  nombreux sont ceux et celles qui nous avaient adressé un pouvoir pour les représenter , ce qui nous a permis d' atteindre une large majorité de voix qui , à l' unanimité , ont apprécié le travail de Matilde  et la tenue des comptes de l' année 2015 .



Les gens heureux n' ont pas d' histoire ...et la vie de l' association se poursuit " en roue libre " année par année ...
2015 fut une année faste puisque les centres nutritionnels de Colombie , d ' Equateur et du Pérou ont tous recula visite d' amis de France ( comme chaque fois chaque visiteur  finançait personnellement son voyage )
Ces visite nous ont permis d' avoir des nouvelles fraîches et directes et des encouragements à poursuivre notre modeste travail ...
Ainsi parlait  Yvonne  en nous présentant  Billye  et  Virginie  venues raconter les souvenirs de leurs visites en Amérique Latine

Billye  a profité d' un voyage touristique en Colombie  , pays où elle s' était déjà rendue deux fois déjà il y a une trentaine d' années ) pour aller rendre visite à  Dolly  qui réclame toujours des visites de France !
Nous avons eu l' occasion de connaître cette femme lors de son séjour parmi nous il y a quelques années .



Elle n' a rien perdu de son enthousiasme et de sa volonté de venir en aide aux familles si démunies de ce quartier difficile à trouver ( Billye accompagnée d' un de ses fils et d' une amie  a du prendre un taxi pour parvenir au centre de " El Oasis " car celui-ci est situé à l' extérieur de Medellin et est presque introuvable  ...Il lui en a coûté l' équivalent de trois €... moins cher que Uber ..!! )
Dolly qui n' est plus très jeune , lui a affirmé son désir de poursuivre son oeuvre encore quelques années ...



" Lors de notre visite , il y avait une trentaine d' enfants très jeunes car c' était la période de vacances scolaires et les plus grands étaient absents  . "


" Les enfants étaient encadrés par trois jeunes femmes ... ILs sont très propres bien habillés ..ils savent respecter les règles imposées par Dolly 
Nous avions apportés des bonbons et les enfants étaient très sages pendant la distribution ..."




" Vers midi le repas fut servi :  viande hachée , haricots rouges et riz . Nous avons participé à ce repas qui nous a paru bon et équilibré  . Les familles sont arrivées une fois le repas terminé par récupérer leurs enfants ..."


C' est la main sur le coeur , enfin presque ... que les enfants chantèrent l' hymne colombien pour remercier les visiteurs ... :-)

***

* Virginie  lors de son volontariat en Équateur a eu la chance de connaître Gladys  ..c'est avec elle qu' elle découvrit le centre de " El Gapon " situé dans un village reculé à plusieurs heures de la capitale . ..

" C'est une femme au caractère bien trempé qui exerce la profession de dentiste dans la ville d' Ambato ...Discipline et hygiène dentaire sont deux choses avec lesquelles elle ne déroge pas !
En voici la preuve ...:-)


Très investie dans le centre , elle s' occupe de la partie administrative , y passe deux fois par semaine vieille au bon fonctionnement et se charge de le ravitailler ...jonglant avec toutes ces casquettes , c' est une femme pleine de ressources !


Bien sur elle ne travaille pas seule ... deux cuisinières l' épaulent , des femmes du village , veillant au grain à l' alimentation des enfants .Assurer les repas quotidiens , donner une alimentation la plus équilibrée possible ...telles sont quelques unes de leurs tâches .


J' ai rencontré la trentaine d' enfants du village qui viennent au centre directement après l'école et encore en uniforme !  Pour ces enfants issus d' un milieu socio-économique relativement précaire ,
j' ai eu le sentiment que le centre était pour eux un véritable appui , bien sur nutritif , mais aussi affectif ...."

Merci   Virginie

***

Théo , étudiant journaliste a fait le tour des centres de Trujillo au Pérou ; malheureusement , surchargé de travail il n' a pu venir nous raconter son expérience .
Mais de Consuelo , nous avons régulièrement des nouvelles ... vive internet  , vive le téléphone !
la meilleure nouvelle du moment est la construction de la maison  de Martin , Yoselin et leur maman dont nous vous avons parlé dans le précédent poste ...C 'est une belle aventure  ! un un vrai conte de fées !!

Bref ... Para Ellos poursuit avec persévérance et efficacité son travail de fourmi ...
grâce à chacun de ses adhérents fidèles et généreux depuis près de 35 ans ....
De tout coeur pour ces enfants et leurs familles
je vous remercie...

                                                            Yvonne


mardi 22 décembre 2015

Joyeux Noël à tous ...

 Comme un joli conte de Noël  ...
pour vous ,
 une belle histoire  avec  leurs regards .. :-)








Il était une fois ...
Un petit garçon né sous le beau soleil péruvien .
Martin était  son nom 

Il vivait dans les faubourgs d' une grande ville au sud du Pérou , proche de la côte
mais point de mer à l' horizon ni de belles plages de sable blanc ...






Non , le sable de son quartier  n' était que poussière tourbillonnante , sable chaud et sale , sans oublier 
le bruit des énormes camions roulant à tombeau ouvert sur la Panaméricaine ...
Direction : la richesse des autres   ...


Le père ce petit garçon était parti chercher fortune ... ailleurs ...
oubliant bien vite qu' il avait laissé derrière lui Martin , sa petite soeur Yoslin et leur maman .
Mais un jour , une inconnue est venue jusqu' à l' abri de carton et de bois
lui servant de maison pour proposer à sa maman d' accueillir ses deux enfants dans un centre nutritionnel ...



ils y recevraient chaque jour un petit déjeuner avant d' aller à
l' école un bon grand déjeuner en sortant ...
Le rêve   ...!
Fini pour les enfants d' aller quêter en ville dans les bus les maigres et uniques ressources du foyer 
La maman analphabète et légèrement handicapée mentale a accepté cette alléchante proposition .
C' est ainsi qu 'il a appris à se laver les mains avant de passer à table  , à se laver les dents après chaque repas  ... appris à vivre et à jouer avec d' autres enfants ,
et surtout il a oublié le goût de la faim ...


Un beau jour de décembre , Consuelo , l' inconnue qui était venue le chercher a demandé , à Martin et à tous les enfants de faire un beau dessin pour remercier les amis de France qui envoyaient tous les mois de l' argent pour faire les courses et remplir les assiettes .
Martin ignorait bien sur tout de la France  et trouvait bizarre que de si loin des étrangers s' occupent de lui et de sa petite soeur ... Il s' appliqua de son mieux avec d' autant plus de plaisir qu' au Centre
il y avait de beaux crayons de couleur et de jolies feuilles de papier toutes blanches ..
Un vrai luxe ...!
C' était il y a longtemps ...



Chaque dessin d' enfant fut glissé dans le courrier destiné aux amis de Para Ellos
et le hasard a choisi d' envoyer celui de Martin à un couple de Normandie
qui , touché par ce petit chef d' oeuvre a adressé à Martin  - aux bons soins de Consuelo -
une jolie carte postale de notre pays qui fut reçu comme un trésor ...
Les yeux plein d' étoiles il emporta la carte dans son logis décidé à l' accrocher sur le mur en carton en promettant de bien travailler à l' école pour faire plaisir à ces inconnus qui lui faisaient confiance
Touchés à leur tour, ces amis proposèrent à Consuelo de lui envoyer l' argent nécéssaire pour que cet enfant puisse faire des études dans de bonnes conditions et le plus longtemps possible ...
Cette collaboration fut merveilleuse pendant plusieurs années



Malheureusement à la fin du primaire  Martin a décidé de quitter l' école
encouragé par sa maman pressée de voir de l' argent rentrer au foyer ...
S' en sont suivis d' innombrables " petits boulots " .



Déçus par ce demi-échec les amis de France ont cependant proposé d' offrir la même opportunité à la petite soeur qui avait grandi entre temps  ...



Cette petite soeur  , Yoslin, a aujourd' hui 17 ans .
Tout au long de ses études primaires et secondaires elle a tenu la tête de sa classe
c' est une jeune fille sérieuse , solide , responsable :
elle anime des activités culturelles et de bienfaisance et se prépare aujourd' hui à entrer en faculté

C' est déjà un beau début de conte de Noël ...mais il y a mieux
Ce matin de décembre en ouvrant sa boite mail Yvonne lisait ceci :

" Chère Madame
Bien que le Pérou subisse une grève persistante de ses services postaux je reste en contact avec Consuelo par internet dans la limite de la disponibilité de ses neveux pour lire et envoyer les messages
Je suis donc en mesure de vous donner  de  récentes informations sur Martin et Yoslin .
Martin qui avait abandonné ses études ( ou que sa mère avait enjoint de les abandonner)
dès son entrée au secondaire a beaucoup galèré mais a intégré l' été passé GLORIA
une grande société péruvienne pour un emploi stable .
Yoslin vient de terminer brillamment ses études secondaires  , elle n' a jamais quitté la place de première avec une moyenne de 17/20 ... Elle va rentrer à l' université.
La famille continue de vivre misérablement dans une case prêtée par l' Association des Mères avec une pièce unique sans aucun confort  .




Martin souhaite se faire attribuer un terrain par la Municipalité et y bâtir une " maison" plus confortable . Consuelo y est favorable car cela permettrait à Yoslin d' étudier et de vivre dans des conditions convenables .
Évidemment , la famille n' a pas de ressources autres que le salaire de Martine et la construction de la maison ne pourrait se faire que petit à petit sur une longue période .
J' ai donc proposé à Consuelo de prêter de l' argent à la famille ..."

***

Conclusion... :-)



" Le père Noël existe , je viens de lire une de ses lettres !
L' histoire de Martin et Yoslin fait partie des cadeaux de la vie , de ma vie ; rien que cela justifie les années au service de notre association , rien que cela ( et c' est beaucoup ) donne sens à l' existence de Para Ellos !
Notre pays vient de vivre des heures sombres qui pourraient noircir nos nuits de Noël
Ce conte merveilleux directement écrit par la générosité d' un adhérent à Para Ellos est une fantastique opportunité pour ne pas sombrer dans le découragement
mais au contraire s' émerveiller ...!
Oui l' enfant nouveau-né de la crèche nous rappelle le rêve de Dieu pour son humanité :
la liberté , l' amour et la paix .
Mais c' est aux hommes de transformer ce rêve en réalité ... À chacun selon sa mesure...
Para Ellos depuis plus de trente ans travaille à ce projet .

De tout coeur MERCI à tous de ne pas ranger les santons au placard des accessoires traditionnels mais de faire de Noël un pas de plus dans la réalisation du rêve de Dieu ...
en remplissant des centaines d'assiettes
en Colombie , au Pérou , au Honduras , en Équateur ...
En permettant à Martin et Yoslin de rêver d' une jolie maison... qui ne s' envolera pas , même si le grand méchant loup souffle  dessus !

BON NOËL à tous et très BONNE ANNÉE

                                             Yvonne